Installer un Android virtuel sur son PC (et jouer à Clash of Clans)

Créé le 15/05/2014 - Mis à jour le 12/12/2014

Sur cet article, le tutoriel est dédié aux utilisateurs Linux mais la solution de virtualisation existe aussi sous Windows et Mac. Je vous laisse aller sur les pages respectives de téléchargement de ces 2 outils que sont VirtualBox et Genymotion. Pour ceux qui connaissent le SDK d'Android en le faisant fonctionner avec l'IDE Eclipse pour développer des applications Android, en comparaison, Genymotion est bien mieux pour tester une application en situation de mise en production. Dans tous les cas, je conseille d'utiliser un PC relativement récent car tous ces outils nécessitent de la ressource.

Bon, comme j'aime écrire des romans et pour ceux qui n'aiment pas lire longtemps, voici quelques liens explicatifs pas mal :

  1. Tuto : Jouer a Clash Of Clans sur Ordinateur avec Genymotion

  2. Vidéo en anglais (la démo est faite sur un Mac)

Pour ma part, je propose cette petite vidéo (sans audio) que j'ai prise avec "Shadow Play" (logiciel de capture nVidia) sous Windows (mais cela marche exactement pareil sous Linux et Mac).

Les captures d'écran qui suivent ont toutes été faites sous Linux Mageia 4 avec environnement de bureau KDE.

 

C'est quoi une VM ?

Je devrais commencer par expliquer ce qu'est une "virtualisation de système". Ici, l'outil qui permet cette virtualisation, c'est VirtualBox. En effet, ce logiciel permet de créer sur son bureau d'autres "PC virtuels" ou plus généralement, des "machines virtuelles" (dites VM). En fait, ce logiciel utilise votre véritable machine pour en créer de "fausses" qui ont une configuration standardisée. Cela permet d'avoir plusieurs ordinateurs virtuels (les machines virtuelles) dans un même ordinateur physique (la machine hôte). La limite étant que bien évidemment la machine virtuelle ne peut pas avoir les mêmes performances que la machine hôte puisque chacune de ces machines (hôtes et virtuelles) doivent se partager les ressources (le processeur, la RAM, les disques durs etc.).

Une machine virtuelle, c'est donc un environnement de composants virtuels alloués pour accueillir un système d'exploitation. On peut donc par exemple faire tourner Windows 7 dans une machine virtuelle depuis un bureau Linux. Pour ce qui nous occupe ici, l'installation des 2 logiciels que sont VirtualBox et Genymotion sont assez aisés sous Windows. Sous Linux Ubuntu, ce n'est pas beaucoup plus compliqué, mais Genymotion n'offre pas de support officiel pour les autres distributions Linux tels que Redhat, Fedora, Suse ou Mageia. Même le support pour Debian est limité, mais toutefois existant. Je vais donc expliqué comment je m'y suis pris sous Mageia, qui est un "fork" (une branche héritière) de Redhat. Pour ceux qui ne le savent pas, Ubuntu, Debian, Mint, Redhat, Fedora, Suse et Mageia sont des "distributions" basées sur le noyau Linux. Une distribution est un système d'exploitation complet, compilé et livré par l'une des sociétés que je viens de citer.

Les entreprises qui utilisent le plus les VM, ce sont les sociétés qui hébergent des serveurs (OVH, One & One, Online etc.). Ça paraît logique. D'ailleurs, ce site fonctionne sur un serveur dédié Debian 7 (mais pour certaines applications, j'aurais préféré un serveur Debian 6 finalement) hébergé par Online. Linux is a the best.

Le système d'exploitation Android est lui-même basé sur le noyau Linux, sauf qu'il est conçu pour les appareils mobiles et livré par Google. Si vous possédez un mobile avec Android, alors c'est que vous possédez une machine qui fonctionne avec un noyau Linux. Dans ce cas, me diriez-vous, pourquoi "Clash of Clans" ne pourrait pas tourner directement sur une distribution Linux de bureau ? C'est une bonne question ! Je n'ai pas de réponse, parce qu'effectivement, ça pourrait. Cependant, si cela devait se faire, ce serait aux éditeurs du jeu "Clash of Clans" de le faire puisqu'ils ont la propriété et la licence de ce jeu. Adapter ce jeu sur Linux ne serait pas légal sans leur accord. Donc, on contourne ça avec un Android virtualisé et vous verrez que ça marche bien.

Autre question : pourquoi utiliser en plus Genymotion et non pas seulement VirtualBox ? Eh bien comme j'ai déjà essayé d'installer le système d'exploitation Android (vous pouvez télécharger le fichier ISO de la version 4.4) uniquement avec VirtualBox, j'ai pu constater que la virtualisation matérielle en matière de ressource graphique n'est pas suffisante. Clash of Clans ne marche pas, ni aucune vidéo sur Youtube non plus d'ailleurs. Donc, Genymotion, en se greffant à VirtualBox, permet d'offrir des machines virtuelles pré-installées et téléchargeables de différentes versions d'Android (par exemple, j'ai téléchargé la version "Samsung Galaxy S4 Android 4.2.2") avec des performances convenables.

 

Installation sous Linux

Si vous êtes déjà sous Linux, à mon avis vous avez déjà installé VirtualBox sur votre PC et vous savez déjà créer une machine virtuelle (Windows à tous les coups avec MS Office). Ce logiciel est présent dans les dépôts de téléchargement officiel de toutes les distributions Linux. Il ne reste plus qu'à télécharger un binaire d'installation de Genymotion. Si vous ne l'avez pas déjà fait, cliquez ici pour aller sur le site officiel. Je vous le propose moi-même en téléchargement depuis notre site (version Ubuntu 64 bits) mais de toute manière, non seulement il vous faut vous enregistrer et posséder un compte chez eux pour lancer leur logiciel et télécharger les machines virtuelles pré-installées, mais en plus il vous faut choisir le binaire qui correspond à votre configuration machine. Moi, j'ai choisi le binaire d'installation pour Ubuntu 64 bits, même si je suis sous Mageia.

Téléchargez le binaire d'installation de Genymotion dans le répertoire où vous désirez justement installer ce logiciel. Par exemple, j'ai créé un répertoire "/home/master/Apps" dans lequel j'ai placé le fichier d'installation "genymotion-2.2.0_x64.bin". J'exécute donc ce fichier avec la commande :

./genymotion-2.2.0_x64.bin

Une fois l'installation finie, allez dans le répertoire "genymotion" et si vous êtes sous Ubuntu, ça devrait marcher directement.

Attention : si comme moi vous êtes sous Mageia ou un fork de Redhat, il vous faudra d'une part sans doute installer "lib64png12_0". Ensuite, comme il y a un conflit entre les "libQt*" (c'est-à-dire tous les fichiers dont le nom commence par "libQt") et la librairie Qt installée dans mon système, il faut simplement supprimer la librairie Qt présente dans votre répertoire d'installation Genymotion, à la racine (fichiers en surbrillance sur l'image ci-dessous).

 

 

Lancer Genymotion (tout OS)

Sous Linux, au moins pour la première fois, il vaut mieux lancer l'application en ligne de commande pour voir éventuellement les messages d'erreur. Sinon, double-cliquer simplement sur l'icône "genymotion".

  

Ben cliquez sur "Oui" puis connectez-vous à votre compte Genymotion. Ensuite, dans l'exemple ci-dessous, je choisis de télécharger le modèle "Samsung Galaxy S4 - 4.2.2", mais prenez le "Google Galaxy Nexus - 4.2.2 - API 17 -720x1280" qui est moins gourmand et qui marche bien mieux sur mon antique PC.

  

On arrive enfin sur la page de lancement de la VM Android. Vous pouvez également lancer VirtualBox en simultané pour configurer de manière plus avancée les ressources allouées à votre VM (en cliquant sur le bouton "Configuration" bien sûr), mais il vaut mieux lancer la VM Android à partir de Genymotion car ce dernier émule également l'interface d'un mobile.

 

Personnellement, j'ai préféré régler quelques paramètres dans VirtualBox pour que cela marche correctement sans occuper trop de ressources sur ma machine. Cliquons donc sur le bouton "Configuration".

   

D'abord, comme mon PC n'a que 4Go de RAM, j'ai alloué seulement 1326Mo de ma mémoire à la machine virtuelle, car il ne faut pas excéder les 50% de mémoire à allouer. Si vous posséder 8 Go de RAM, n'hésitez pas à allouer 2048Mo de mémoire, c'est tout de même mieux parce que chez moi ça rame pas mal (sinon j'aurais plutôt fait un enregistrement vidéo au lieu des screenshots), sinon avec le Google Galaxy Nexus, je n'affecte que 1Go de RAM. Ensuite, j'affecte 128Mo de mémoire vidéo (pour les jeux). Je conseille de désactiver le son si vos ressources sont limitées.

Enfin, il faut paramétrer la connexion au réseau. Normalement, ça devrait marcher tout seul. Pour mon cas, il m'a fallu sélectionner "Tout autoriser" dans l'option "Mode Promiscuité". De plus, j'ai préféré configurer la "Carte 2" en "Mode d'accès par pont réseau". Avec tout cela, j'ai dû également configurer mon pare-feu pour autoriser la VM d'accéder à internet (bon, en fait j'ai même plutôt désactiver mon pare-feu pour me simplifier la vie).

Maintenant, je peux lancer mon "Samsung Galaxy S4".

   

Mon Android est "tout nu". Il n'y a pas les Google Apps (Genymotion ne m'a pas proposé de modèle avec Google pré-installé contrairement à ce que j'ai vu dans les autres tutos). Dans ce cas, il faut télécharger les 2 fichiers qui suivent : 

En fait, le 2ème fichier : "gapps" machin est spécialement celui qu'il faut pour Android 4.2.2. Si jamais vous avez installé un Android 4.4 (comme je l'avais fait au départ en installant un Galaxy Note 3 avec Android 4.4 mais Clash of Clans n'y était pas compatible, alors j'ai opté pour le Samsung Galaxy S4 avec Android 4.2.2), allez sur ce lien pour télécharger la version de Google Apps qui vous convient ou celui-ci.

Ensuite, il faut simplement faire un "Drag and Drop" des fichiers vers le mobile virtuel. Il faut commencer par le fichier "Genymotion-ARM-Translation_v1.1". Cliquez OK. Une fois l'installation finie, rebootez le mobile. Puis répétez le processus avec le fichier "gapps-(...).zip". Au redémarrage du mobile, vous devriez voir les applications Google prendre le pas et vous demander de vous connecter avec votre compte Gmail (ou d'en créer un). Ben, si vous voulez installer Clash of Clans à partir du Play Store, vous n'avez pas le choix. Suivez simplement les instructions.

   
  

On peut remarquer que Genymotion permet le pivot de l'écran. Ce pivot ne marche que lorsqu'on lance une application. Sur la "home", l'écran ne pivote pas. Ce que je trouve vraiment bien, c'est l'usage d'un vrai clavier Azerty au lieu du clavier tactile pour mobile. Je préfère la souris aussi.

Si jamais vous rencontrez des problèmes lors de l'installation de Clash of Clan (par exemple, si ça vous dit que votre mobile n'est pas compatible), je pense que le mieux à faire, c'est de tenter de télécharger un autre modèle de mobile, comme le "Google Galaxy Nexus - 4.2.2 - API 17 -720x1280" qui marche mieux sur mon modeste PC car il prend moins de ressources.


FragBis

Commentaires

bonjour, merci pour le tuto.

 

Je suis bloqué a une étape, pouvez vous m'éclairer s'il vous plait.

cedplaza - 11/03/2016 20:23:57
Vous devez être connecté pour taper un commentaire.